Court métrage : Les secrets pour réussir son film amateur

Publié : Le 24 Juin 2016 à 15:52
Écrit par
Article vu : 678 fois
La conception d'un scénario et la narration repose sur quelques principes que vous pouvez suivre pour établir votre schéma narratif de vidéo amateur.

Un scénario en 4 étapes

Comme toute histoire, il y a un début et une fin. Mais entre qu'est ce qu'on met ? Toute histoire cohérente d'un point de vue narration contient les 4 étapes suivantes : 

  • Situation initiale : les retours en arrière peuvent aider à la cerner
  • Intrigue reposant sur un élément déclencheur qui va susciter un ensemble de conséquences
  • Développement : Ensemble de tentatives, obstacles, intrigues secondaires à surmonter
  • Dénouement qui apporte la réponse aux questions posées... et fin heureuse (ou non).

Le spécateur bénéficie de multiples points de vue et d'indications qui lui permette une meilleure compréhension de la situation, de l'intrigue et du dénouement. Il ressent alors un sentiment de supériorité. Ecrire un film est donc un jeu subtile entre apporter les éléments pour que le spécateur comprenne la situation et distiller les éléments qui concourrent au dénouement.

Les profils d'acteurs

Si vous partez sur une histoire avec des comédiens, travailler leurs profils en restant simple pour éviter toute ambiguité pour la compréhension par le spectateur.

Les bases pour la captation en extérieur et en intérieur

Le principe de la captation en intérieur est d'appliquer l'éclairage en 3 points, et idéalement de disposer de 5 sources de lumière dont une est dédiée uniquement à éclairer le fond pour limiter les ombres portées.

La captation ou tournage en extérieur est toujours délicate car les lumières peuvent être dures et changeantes. Pour éclairer un sujet en pleine lumière extérieure, le mieux sera de se faire assister par un gentil assistant qui tienne un fond mobile avec réflecteur. Le soleil sera en 3/4 dans le dos de l'acteur et l'assistant restitue la lumière sur l'acteur pour effacer l'ombre directe qu'il crée.

Pour un effet nuit, vous pouvez appliquer un filtre opacifiant en traitement, mais mieux vaut éviter de tourner quand il y a trop d'ombres du soleil projetées au sol, ça se voit.

Non la clé pour un rendu de qualité n'est pas dans le prix du matériel

Tordons le cou aux idées reçues, ce n'est pas le prix de la caméra qui est le plus déterminant pour obtenir un excellent rendu. C'est l'éclairage qui est déterminant. Il est primordial car si votre sujet n'est pas suffisamment éclairé, votre caméra numérique va essayer de récupérer la luminosité et induire une pixélisation. Cela dégradera la qualité de l'image perçue par le spectateur.

Votre kit éclairage peut se composer d'un panneau de photographe comme ci-desssus, d'un panneau led maison sur batterie si vous êtes amenés à filmer en soirée ou dans des environnements peu lumineux, et rapidement un kit éclairage "studio" pour les scènes tournées en intérieur.

 

Ainsi vous pourrez limite filmer avec l'Iphone ou autre smartphone avec un très faible écart de rendu.
Pour optimiser le résultat de vos séquences, certains se lanceront dans l'étalonnage des couleurs et contrastes. La règle de base pour gagner du temps en post-production est de filmer un objet blanc et noir qui servira de référence.

Le son : Clap, moteur, action !

Le son peut représenter la moitié de l'effet qualité d'un film. Il convient donc de ne pas négliger la prise de son. Pour se lancer, vous pouvez utiliser un micro d'ambiance qui captent le son de manière circulaire autour de celui-ci.

En extérieur le vent sera votre principal ennemi et la solution préventive est de coiffer les micros de bonnettes.
Si les personnages ont un peu de distance entre eux, vous pouvez partir sur un enregistement avec plusieurs supports. Vous pouvez par exemple utiliser un enregistreur MP3 ou smartphone avec mirco cravate.
Cela implique que vous aurez plusieurs pistes de son à caller au montage. C'est là qu'entre en jeu le fameux "clap". Frapper dans les main devant l'objectif suffira pour caller le son et l'image.
Pour trouver le microphone et l'enregistreur audio qui vous correspondent rendez-vous sur Camshoot et son comparateur.

Quel cadrage et quel montage pour un résultat fluide

Un bon montage commence par sa préparation. Le travail débute avec un story board (sous forme de BD avec l'enchainement des plans à obtenir).
Ensuite au moment de la captation multiplier les points de vue quitte à faire rejouer la scène.

Pour obtenir un enchainement d'actions et de narration fluides. Donc pas d'effet de transition ajouté au montage, et sélectionner des gestes qui induisent les actions sans forcément les montrer dans leur globalité.